Allaiter profite gravement à la santé!

Allaiter profite gravement à la santé…

Ouiiiii tu le sais, on te le rabâche dans chaque maternité à coup d’affiches 4 par 3 ainsi que sur les millions de blogs de maman louve comme moi : le lait maternel est le meilleur ami des bébés. Alors j’en rajoute une couche histoire de bien t’énerver, oui toi ! toi, là,  qui n’est pas super emballé(e)  par le concept 🙂 (que tu sois homme ou femme).

Meuuuh!

J’ai toujours pensé allaiter parce que ça me paraissait tout bonnement : une évidence. De la même manière que j’accepterais avec fascination de laisser mon corps créer un petit être humain, je laisserais celui produire le lait nécessaire à la survie de ce même petit être.

Mais pourtant moi aussi je flippais ma race de louve quand je pensais à l’allaitement parce que je n’avais retenu des témoignages sur celui-ci que douleurs, crevasses (le mot horrible quoi ! t’imagines juste ton sein tel un volcan en éruption !), fatigue, pas assez de lait et patati et patata… Alors durant toute ma grossesse je me suis préparée psychologiquement parce que je suis (étais) une ultra douillette des seins genre « touche pas trop c’est ultra sensible » (au grand désarroi de loupmari). Je me suis même préparée physiquement tellement j’étais motivée. J’ai fait le truc qu’on conseillait de faire le dernier mois de grossesse : j’ai trituré un peu mes tétons pour les préparer à la bouche vampirique de futur bébé. Ah ça fait rêver hein ? (surtout toi, oui toi qui est contre l’allaitement)

Et puis en plus j’ai, euh enfin j’AVAIS des petits seins qui n’avaient pas franchement pris de volume durant la grossesse à mon grand désespoir. Bref, je m’attendais au pire, je me préparais à livrer une grande bataille.

A la guerre comme à la guerre je l’aurais cet allaitement!

Et puis le Jour J est arrivé et figures toi que malgré le fait que mini mini louve soit passée par couveuse, sonde gastrique et compagnie à cause de son mini mini poids, et bien c’est passé comme une lettre à la poste. Pourquoi ? Parce que j’ai été super patiente et super bien entourée côté staff médical et ça c’est super important. De préférence, choisir une maternité pro-allaitement, ça aide.

Je les ai eu mes gros seins (enfin !) quand la montée de lait est arrivée. Je n’ai pas eu mal quand bébé tétait. Quand j’étais un peu irritée, je mettais la crème LANSINOL qui est juste miraculeuse. On changeait dix mille fois de positions lors des tétées (on = les infirmières et moi) pour enfin parvenir à un truc confortable pour bébé et moi. Et puis comme j’avais des mini tétons et bébé avait une mini bouche, nous avons utilisé des bouts de seins en silicone quelque temps. Bref, faut pas hésiter à se renseigner, quelque soit la difficulté, tous les moyens sont bons pour parvenir à faire de l’allaitement une réussite, un plaisir. Un démarrage d’allaitement c’est prenant, certes, mais pas forcément un calvaire non plus. Et si ça devient un calvaire moi je dis t’as 2 solutions : soit tu laisses tomber afin d’être zen pour bébé (ce qui profite aussi à sa santé), soit tu endures un peu car t’es super motivée et ce n’est qu’un mauvais moment à passer pour des mois de bonheur derrière. A chacune son histoire. Faut pas se forcer. Faut pas juger.

Après le démarrage aussi paisible ou houleux soit-il , vient la croisière de rêve…

Donner le sein à son bébé est une magnifique sensation. Peut être parce qu’en ressort une sensation de toute puissance : je produis et donne le lait nécessaire à la survie de ce petit être, il est accroché à mon sein et s’y abreuve goulument avec extase, je suis précieuse comme une fontaine d’eau fraîche en plein désert. Plus qu’un délire narcissique, c’est un beau retour de manivelle à l’amour infini qu’on porte à cet enfant.

I feel like a glass of fresh water in the middle of nowhere 🙂

Bon, oui, je l’avoue, y’a des moments au début quand les tétées sont fréquentes, où tu fatigues un peu d’être la seule à le nourrir, mais franchement quand tu fais une balance investissement/bénéfices…ça en vaut la peine. Et puis quand l’allaitement est bien lancé, rien n’empêche de tirer son lait pour laisser papa opérer durant les nuits où l’on souhaiterait se reposer. Perso j’ai jamais testé mais ça peut être bénéfique si maman est trop fatiguée.

Et parlons-en du papa tiens ! Toi papa qui est contre l’allaitement parce que tu te sentirais trop exclu du maternage de ton enfant. Parce que lorsque tu t’imagines en bon papa, tu te vois forcément en train de donner tendrement  le bib à ta progéniture. Sache que si tu aimes tant ton enfant, la meilleure nourriture que tu puisses lui donner se trouve dans les seins de ta femme tant aimée également. En attendant de pouvoir lui donner des biberons (remplis de lait de maman j’espère), il y a un tat d’autres besoins auxquels tu peux répondre : besoin d’être câliner, bercé, besoin d’être propre, besoin d’être promené, besoin d’être amené à sa visite médicale mensuelle, etc etc.

Loupmari apprécie par exemple de porter bébé à mon sein, de nous envelopper toutes deux de ses bras protecteur pendant que je donne le sein. Il trouve que c’est beau, bien plus beau qu’un biberon (même si son émotion était très forte aussi lorsqu’il a donné son premier biberon de lait de maman vers les 3 mois et demi de bébé).

Il aime également l’idée que bébélouve lui porte un amour complètement désintéressé alors que moi je suis maman lait krkrkrkrkr (il a de l’humour le loup 🙂 )

pas besoin d’allaiter pour être un super papa!

Je poursuis.

Allaiter profite gravement à la santé de ton bébé ! (même si tous les bébés nourris au bibe de lait artificiel ne sont pas mourants ou en mauvaise santé Dieu merci)

  • La composition du lait évolue avec les besoins de bébé, s’adapte à sa croissance et à son développement .Le lait maternel contient les éléments nutritifs permettant au bébé de se développer : des vitamines, protéines, glucides, sels minéraux, lipides et acides gras essentiels, fer…
  • Le lait de la maman se digère facilement et a la particularité de contenir des anticorps protégeant le bébé des infections ORL  et intestinales avant qu’il puisse fabriquer ses propres anticorps.
  • Le lait maternel permet la diminution des allergies. L’allaitement pourrait également protéger des risques d’apparition de l’asthme.
  • Il permet d’éviter le nombre d’épisodes de diarrhée
  • Effet préventif contre l’obésité
  •  L’allaitement au sein semble diminuer le nombre de morts subites du nourrisson
  • L’action de tranquillisants naturels facilite l’endormissement de bébé

Mais allaiter profite gravement aussi à la santé de maman !

  • L’allaitement diminue énormément les risques d’hémorragie et aide l’utérus à reprendre plus vite sa taille, sa forme et sa tonicité. Ceci est encore plus important pour une femme qui a subi une césarienne.
  •  On sait que l’allaitement entraîne une aménorrhée plus ou moins longue qui bien sûr favorise l’espacement des naissances, mais réduit aussi le risque d’anémie. La méthode MAMA( méthode de l’allaitement et de l’aménorrhée ) peut faire office de contraceptif naturel : elle fournit à la mère une contraception efficace jusqu’à 6 mois après l’accouchement si elle pratique l’allaitement complet et que toutes les conditions suivantes sont respectées : Allaitement à la demande : jour et nuit avec un minimum de 6 tétées par 24 heures et jamais plus de 6 heures entre les tétées; Allaitement exclusif : bébé ne reçoit ni solide, ni liquide autre que le lait pris directement au sein, n’utilise pas de tétine; L’absence de menstruation; Moins de 6 mois se sont écoulés depuis l’accouchement. Mode d’action : La prolactine, l’hormone libérée en quantité suffisante dans le corps de la femme qui pratique un allaitement complet, diminue considérablement la libération des hormones nécessaires à la reprise de l’ovulation.

Efficacité 98% si toutes les conditions sont respectées.

  • La période d’allaitement est idéale pour perdre un peu de poids car la fabrication du lait mobilise pas mal de calories au quotidien. (bon ok ça n’est pas une vérité pour tout le monde…ça marche sur certaines de mes copines louves mais pas sur moi, bouh…)
  • l’allaitement contribue à protéger la mère contre le cancer de l’ovaire et celui du sein
  •  Il favorise l’endormissement de maman après chaque tétée
  •  Et puis il évite de prendre un médoc pour couper le lait qui aurait de fâcheux effets (si on ne veut pas allaiter mieux vaut utiliser un moyen naturel de ne pas avoir de montée de lait). Et attention au sevrage trop brutal aussi.

Enfin, allaiter profite gravement à la santé de ton porte monnaie (bon sang il coûte cher le Guigoz !) et de ton organisation quotidienne (pas de préparation de biberons, lait toujours à disposition en quantité nécessaire et à température idéale ! et pour de courtes sorties je n’embarque qu’un petit sac à main comprenant 2 couches et un petit paquet de lingettes bio).

Je pense qu’après tout ça tu aurais bien tort de t’en priver, au moins quelques mois.

Sur ce, à bon entendeur, salut ! je file donner le sein à ma mini louve d’amour héhé !

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Allaiter profite gravement à la santé! »

  1. Salut ma belle louve,
    Et ben tu as eu bien de la chance avec ton debut d’allaitement, car moi le premier mois a ete carrement super dur.. Contrairement a toi, cela ne m’avait poser aucune angoisse, j’ai toujours eu confiance en mon corps, l’allaitement c’est naturel, alors… Pourquoi y aurait il un probleme et ben… crevasses et crevasses, mauvaise position au debut, puis mauvaise suscion de cette petite qui ne voulais pas ouvrir la bouche… du coup, pendant 6 semaines, le calvaire.. je pense que j’aurais arrete si je n’avais pas rencontrer une specialiste de l’allaitement qui me redonnais espoir a chaque fois (meme si rien n’a marche, c’est juste qu’au bout d’un mois, j’avais les tetons en beton.. hi hi.. ) Enfin si, j’exagere, j’ai tire mon lait et donnais un biberon a la place du sein droit pendant 1 semaine.
    Mais je ne regrette en rien ces premieres semaines douloureuses, car cela m’a quand meme amener a 10 mois magique d’allaitement..
    Et je voulais aussi rajouter que pour les anti-corps, c’est vraiment impressionnant.. Quand j’ai diminue l’allaitement a 2 petites tete calins par jours, puis arrete, les maladies ont commencees.. otites, rhumes, angine…. on a eu casiement 2 mois de fievres et microbes diverses… alors que pas une fievre depuis sa naissance…Et ca coincide parfaitement.. Et vu que la ou je suis, le niveau hospialier est VRAIMENT pas genial, et ben je suis bien contente que l’allaitement l’ai protegee durant ses 10 premiers mois… Et la, ca y est, ca se tasse un peu, ses anti-corps doivent etre bien en place..
    Bon sur ce.. des bisous a ta petite louve…

    • oui marion j’ai eu de la chance j’avais une petite louve avec une succion parfaite! et puis le fait qu’elle était complétée par sonde a certainement changé la donne car mes tétons ont pu s’habituer progressivement. Tu as été bien courageuse en tous cas et tant mieux car ta petite choupinette en a bien profité 😉 Comment s’est terminé l’allaitement alors?

  2. Euh, ça favorise aussi l’endormissement de la maman PENDANT la tétée aha!
    Pour moi ayè l’allaitement c’est fini, mais oui, 7 mois de bonheur, et j’ai senti que la dernière tétée serait la dernière tétée, et j’ai eu comme un petit cafard.

    • Oui tout à fait Soso je m’endors souvent avant que petite louve ait fini (parfois même je ne me réveille pas vraiment au petit matin pour donner le sein, avantage du cododo). Comment as-tu senti que c’était la dernière tétée? est-ce ton petit homme qui a décidé?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s